HET LINDEBOOM 2022 : Le programme

21/07/2022 - 24/07/2022

Loon-Plage

Ferme Galamé

JEU. 21.07 – 18h45

Grande Scène

Riches de leur nouvel Opus Laïs singt Kleinkunst sorti à la fin de l’année 2021, après avoir fêté ses 25 ans d’existence, les Laïs reviennent sur la scène du Het Lindeboom Festival. Il y a 20 années presque jour pour jour Jorunn Bauweraerts et Nathalie Delcroix se penchaient sur le berceau de notre Festival et enchantaient le bois Galamé de leurs polyphonies de Flandre et d’Europe pour la première édition du Festival ; elles sont invitées aujourd’hui à ouvrir cette édition anniversaire. Depuis leur premier album en 1998, leurs voix angéliques appartiennent définitivement à des femmes, fortes de leur ancrage terrien, non seulement en terre flamande, mais aussi dans le monde, ce monde plein de magie, de mystère, d’érotisme dans lequel elles nous emportent, plein de violence et de drame, plein de secrets et de mystères, d’amours cachés soumis aux forces de l’univers …

 

 

 

 

JEU. 21.07 – 20h30

Grande Scène

Mêlant énergie frénétique, timbres organiques et structures progressives, cette machine à quatre têtes propose une musique addictive et hypnotique, autour de la danse. Le jeu furieux des sonneurs et le son puissant du socle rythmique forment l’identité de cet orchestre jouissif. Influencées d’airs populaires prenant source du Poitou à la Vendée en passant par le Berry, la Bretagne, les compositions originales prennent une place majeure dans leur répertoire. Le Grand Barouf porte une musique positivement tendue, chaude, qui transpire. Riche de la vielle électro acoustique de Grégory Jolivet, de l’accordéon de Julien Padovani, de la veuze de François Robin et des percussions de Maxime Dancre, le Grand Barouf s’écoute debout, en mouvement et longtemps !

 

 

 

JEU. 21.07 – 22h15

Grande Scène

Dès la première soirée Het Lindeboom Festival a décidé, en invitant Cali, de faire se rencontrer à nouveau les publics les plus divers, mais pas si éloignés que ça. Auteur phare de la nouvelle scène en France, Cali s’est vite imposé dans la chanson française, grâce à sa voix si caractéristique et ses textes travaillés. Fan des U2 et autres Waterboys durant sa jeunesse, Ca

 

li mêle ces influences à sa pratique du piano, ainsi qu’à la chanson française. Depuis 20 ans il se balade entre chanson et rock et repart cet été en full band pour parcourir les routes des festivals. Bien sûr la plupart des titres des albums de Cali dessine cet artiste : Vous savez que je vous aime, L’espoir, Les choses défendues… Et les six nominations aux Victoires de la musique, le prix Constantin pour L’Amour parfait, les succès, les livres (oui, Cali est aussi romancier), viennent confirmer l’éclectisme d’un homme qui aime le rock et la chanson française – aussi Perpignan, sa ville natale.

Cali nous embarque aujourd’hui dans un voyage retraçant tous ces âges heureux de l’existence avec des chansons, peut-être connues, ou plus confidentielles et puis d’autres chansons, encore, plein d’autres, des nouvelles qui arrivent, offertes pour la 1ère fois.

 

 

Ven. 22.07 – 18h45

Grande Scène

Depuis de nombreuses années, Michael McDonnell sillonne les scènes avec sa double culture Franco-Irlandaise et un parcours musical empreint de belles aventures. Son répertoire parle autant de l’Irlande que de bluegrass ou de chansons universelles nous racontant l’histoire des peuples et des migrations. D’influences folks transmises par une riche filiation familiale et musicale, il était naturel que le père et les deux fils se retrouvent sur scène pour former McDonnell Trio ; au son du banjo, de l’accordéon et du bodhran, cette trinité musicale révèle un véritable gospel irlandais pour s’emparer aujourd’hui de la scène du Het Lindeboom Festival et de son public.

 

 

 

 

Ven. 22.07 – 20h30

Grande Scène

Dans ce projet né à l’automne 2020, Sylvain GirO s’entoure d’un chœur pour une nouvelle création vocale et polyphonique. Ses membres ont fait leurs armes au sein de Lo Còr de la Plana, Barba Loutig ou encore Les Sœurs Tartellini. Ce « chant de la griffe » va puiser ses influences du côté des musiques populaires européennes et du monde. Porté par une poésie incandescente, Sylvain GirO y déploie un répertoire inédit et quelques compositions antérieures réarrangées (on se souvient par exemple de ce cri pacifiste lancé en 2016 avec la chanson La rue des Lilas au sein du groupe Katé-Mé). François Robin met ses talents de multi-instrumentiste au service de l’ensemble, venant colorer un concert au langage musical expressif et touchant.

 

 

 

 

Ven. 22.07 22h15

Grande Scène

 

Le groupe Luar Na Lubre est né en 1986 à La Corogne avec cette volonté de développer et de diffuser la musique et la culture galiciennes. Si son répertoire est essentiellement basé sur la musique d’origine galicienne, Luar Na Lubre est le groupe le plus international de Galice, ayant foulé les scènes de Palestine, du Canada, d’Allemagne ou d’Argentine.

Les 19 albums (!) du groupe laissent à entendre une musique à danser et à rêver, des chansons pleines de vie, émouvantes et marquantes.;

Luar Na Lubre fusionne les influences d’un « pays perméable, aidé par les allers-retours de l’émigration, du chemin de Compostelle », même si Bieito Romero, joueur de Gaïta et un des fondateurs du groupe aime à rappeler que « La fusion n’est pas la confusion ». Luar Na Lubre est en définitive un exemple de fidélité à une tradition qui sait faire le lien entre racines et contemporain.

En 35 ans, Luar Na Lubre a vendu plus de 300.000 albums et donné plus d’un millier de concerts dans plus de 23 pays, participant aux principaux festivals de World Music avec des groupes comme Mike Oldfield, The Waterboys, The Corrs ou Bob Geldof.

Il était ainsi inévitable que Luar Na Lubre vienne à la rencontre du public du Het Lindeboom Festival et lui offre, notamment, quelques extraits de son dernier opus sorti en 2020 : « Vieiras e Vieiros – Historias de Peregrinos ».

 

 

 

 

Sam. 23.07 – 13h

La Terrasse

Le duo De Schepper-Sanczuk est un duo belge fondé en 2015 par la violoniste Anouk Sanczuk et le guitariste Florian De Schepper. Elevés dans des familles où la musique folk avait une part importante, ayant étudié à la fois la musique classique et le jazz, Florian et Anouk proposent des airs aux multiples influences, laissant souvent place à l’improvisation, sans perdre leurs racines traditionnelles. Depuis, ils jouent aux Pays-Bas, en France, en Allemagne, en Pologne, en Italie, en Espagne, au Portugal et ont sorti deux albums : « Perron 12 » (2017) et « Port Taipana » (2019).

Attendez-vous à des moments d’intimité, de joie et d’énergie créés par les cordes de Florian et d’Anouk.

 

 

 

 

Sam. 23.07 – 14h

Scène Galamé

Ils sont six matelots de la bordée de repos qui, sur le gaillard d’avant, se reposent en chantant et dansant. A chaque escale ils trainent dans leur sillage l’univers sombre des gens de mer.

Prêts à tout pour livrer leur bataille, lorsque le rhum et le chant des hommes font briller les étoiles, ils s’amourachent d’une pompe à bière et l’alcool aidant se laissent aller à d’antiques mélodies qu’ils dépoussièrent au gré de leur folie.

 

 

 

Sam. 23.07 – 15h

La Terrasse

Inventeurs d’une musique folk moderne sans frontières Aurélie Dorzée et Tom Theuns volent parmi des paysages musicaux virtuoses et poétiques. Alliant son chant aux sons d’instruments parfois étonnants comme la viole d’amour, le violon trompette ou le mandocelle, ce duo est formé de « deux artistes sensibles, créatifs et ouverts sur un monde sans frontières. » (Gérard Viel – 5 planètes).

Sorti de l’imaginaire de ces multi-instrumentistes belges aussi doués que déjantés, ce rendez-vous musical s’annonce constellé d’humour et d’improvisations.

 

 

 

Sam. 23.07 16h

Scène Galamé

Ce duo polyphonique s’imprègne des danses et musiques traditionnelles et les façonne encore et encore vers une transe électrique et cosmopolite. Riche d’un premier EP « Du son dans ton tracteur », composé de Vincent Evrard (Guitare, Sample, Chant diphonique, Voix) et de Coline Ledoux (Accordéon diatonique, Voix), Marie Paulette fait du « Trad Trance des Familles » et elle le fait bien !

 

 

 

 

Sam. 23.07 17h

Grande Scène

abyl’Òc : Lo viatge de l’ironda – Azikel N’firellest – Le voyage de l’hirondelle regroupe les Kabyles de Tighri Tzuri et les Occitans de Coriandre ; il s’agit d’une rencontre entre deux cultures millénaires et deux langues minorisées, de part et d’autre de la Méditerranée. C’est une histoire de similitudes entre deux cultures et deux terroirs musicaux qui se ressemblent par les instruments et par le rythme mais qui conservent, à mille kilomètres de distance, de vraies différences dans lesquelles Kabyl’Òc a su trouver ce qui, en définitive, fait notre lien.

C’est aussi une aventure, qui a enjambé les embûches sanitaires et les dissensions politiques pour mêler les sonorités et les rythmes, dressés au-dessus des incompréhensions et de l’histoire tragique. C’est enfin un besoin de partager la fête avec vous, autour de musiques d’hier et d’aujourd’hui, mêlant création et tradition pour célébrer la vie. Commencé par une première résidence à Sommières (30) en novembre 2019, continué par une seconde résidence en Kabylie, Lo viatge de l’ironda sera créé pour la première fois sur la scène du Het Lindeboom Festival, après une nouvelle semaine de résidence à Loon-Plage, en amont de cette 20ème édition. C’est là le premier projet dont Het Lindeboom est partenaire depuis sa genèse, une création portant un peu de l’esprit du Festival et qui a vocation à parcourir les scènes de France, d’Europe et d’au-delà.

 

 

Sam. 23.07 – 18h45

Grande Scène

Tsuumi Sound System est l’un des groupes de musique du monde les plus remarquables du 21ème siècle en Finlande. Enracinés dans les traditions folkloriques nordiques, ils ont fait de nombreuses tournées dans 20 pays différents à travers le monde, enregistré trois albums largement salués, une session live sur BBC 3, et travaillé avec des groupes comme Väsen et Die Deutsche Kammerfilharmonie. Les publics du Shetland Folk Festival (Écosse) ou du Folkest à Spilimbergo (Italie), ont déjà été témoins de leur énergie en direct qualifiée de « volcanique » et même de « scandaleuse » .

 

BLINKING LIGHT: TSUUMI SOUND SYSTEM NEW ALBUM 2018 - WOMEX

 

Sam. 23.07 – 20h30

Grande Scène

Remarqués dès leurs premières prestations scéniques pour leur énergie et leur envie de se donner, ils ont su dès leurs débuts fidéliser leur public. Après une adolescence pleine de fraîcheur et de fougue ils enregistrent leur 1er opus «Rien ne sert de courir ». S’ensuivront 4 albums studio, et « Epsylon Live », album enregistré en public le 15 avril 2017, avec lesquels ils confirment leur talent et leur métier parmi la nouvelle génération de la scène nationale et internationale avec à leur actif plus de 500 concerts. Dans leur dernier album, fidèle à leur identité rock et celtique, le groupe s’est laissé tenter par une touche plus contemporaine avec une place plus importante pour le clavier et les sons électroniques. C’est donc un Epsylon plus pop mais toujours fidèle à son image qui vous attend sur le Het Lindeboom festival.

 

 

 

Sam. 23.07 – 22h15

Grande Scène

Avec son talent d’écriture pour défendre de nobles causes et interroger les troubles de notre société, Gauvain Sers, poète, chanteur, est un des artistes les plus engagés de sa génération. C’est Renaud, qui, en 2016, lui avait mis le pied à l’étrier en lui confiant les premières parties de ses concerts au Zenith. Après, le succès s’enchaine avec ses deux premiers albums certifiés platine et des chansons comme « Les oubliés » qui raconte l’histoire de la fermeture d’une école rurale et la désertification des campagnes. Avec Ta place dans le monde, son troisième album, une réflexion sur les mois confinés, Gauvain Sers questionne notre place dans la société mais s’autorise également des chansons intimes, tendres, traversées par cette période où l’humain confiné était à fleur de peau, le tout sur fond de mélodies ciselées et d’arrangements folk, parfois légèrement pop, mais toujours dans la lignée de la grande chanson française.

 

 

Dim. 24.07 – 13h20

Grande Scène

Witloof c’est une rencontre entre 2 jazzmen, 2 musiciens trad, une flûtiste et une autodidacte du clavier à boutons qui explorent divers chemins de la musique trad avec le parti pris de jouer des compositions récentes ou leurs propres compositions. Leur objectif : faire sonner leurs instruments pour faire danser les pieds et remuer les oreilles.

 

Witloof Bay — Wikipédia

 

 

Dim. 24.07 – 14h50

Grande Scène

Spontus fait danser aux quatre coins de la Bretagne depuis 1996 et s’est inventé un univers personnel imprégné du style des anciens, nourri par des références très prononcées. Le groupe dégage sur scène une complicité incroyable et une énergie communicative, fruit d’une amitié partagée de longue date.

 

Spontus - TI FERM BELLEVUE

 

 

Dim. 24.07 – 16h20

Grande Scène

Broes est un quintet Gantois, fondé en 2010 qui explore différents chemins musicaux dans l’univers de la musique folk. Lauréat de nombreux concours, le groupe livre des compositions influencées par le jazz tzigane des Balkans et la musique latine. Une musique «feel good», dansable et énergique, qui laisse une place importante à l’improvisation, véritable carte de visite de Broes.

Broes | L' accordéon moi j'aime

 

 

Sam. 24.07 – dim.25.07
14h-18h sur le site

◊ EN DÉAMBULATION ◊

The Brass Timber - Ma fanfare

 

 

DIM. 24.07 – 17h50

Grande Scène

Les chants de Barba Loutig sont en breton et en français et mêlent les influences musicales de quatre chanteuses Loeiza Beauvir, Lina Bellard, Elsa Corre et Mari Lorho Pasco. Des chants qui prennent les chemins de la monodie avec insouciance. Quadriphoniques en diable, les quatre brigandes donnent de la voix et du cœur, mènent la danse à la hussarde et n’ont que faire des convenances. Polyphonies, polyrythmies, tambours et tambourins… la faim de style et d’énergie musicale justifie les moyens !

 

barba loutig sort un album ***

 

 

DIM. 24.07 – 19h20

Grande Scène

Habituellement, Ciac Boum se présente sur scène avec deux violons et un accordéon. (Christian Pacher, Alban Pacher et Julien Padovani). Cette nouvelle proposition est l’occasion d’étendre le champ des possibles. Chaque musicien étant multiinstrumentiste, la scène devient alors un laboratoire ou l’envie d’exploser la palette sonore est une évidence pour chacun des protagonistes. Claviers, synthétiseurs analogiques, guitares, flûtes, papier froissé, métaux, s’invitent au jeu de la recherche pour une nouvelle proposition jetant des ponts entre le chant traditionnel, les musiques répétitives et le rock progressif.

https://images.lanouvellerepublique.fr/image/upload/6170bfd2ddd181346d8b4678.jpg

 

 

Dim. 24.07 – 21h

Grande Scène

En une décennie à peine, Doolin’ s’est imposé comme l’un des groupes les plus novateurs de musique irlandaise à l’échelle internationale.

Doolin’ sublime l’esprit typiquement irlandais par une énergie communicative, la voix angélique de leur chanteur Wilfried Besse et le bodhran de Josselin Fournel, vice-champion d’Irlande de la discipline. Pétris de sensibilités contemporaines, rock, jazz, funk, ces virtuoses brisent les frontières du genre et irradient dans le monde entier les plus prestigieux festivals et salles de théâtres.

Pour l’enregistrement de son quatrième album, Doolin’ s’est offert le voyage jusqu’à Nashville (Tennesse) auprès du grand John Doyle (Solas) et avec de nombreux invités tels que Jerry Douglas (joueur de Dobro, 14 Grammy Awards), Kenny Malone (percussionniste de Ray Charles, Johnny Cash, J.J Cale, …) ou encore Michaël Mc Goldrick (Marck Knopfler…), les banjoïstes de renom Alison Brown (4 Grammy Awards) et Mary Shannon ou encore la rappeuse américaine Taron Benson (Anakronic).

Depuis le début de sa carrière, Doolin’ a fait plus de 500 concerts sur des scènes prestigieuses en France et à l’international. Doolin’ et sa folk irlandaise des débuts s’est métissé, en puisant dans la culture afro-américaine, la soul, le jazz, le rap et dans leurs racines européennes, la chanson et la pop music. Doolin’ revient avec un nouveau spectacle mis en scène par Yann Orhan et un nouvel album très attendu Circus Boy.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juin 2022 N°223
Annonce
NOTRE PAGE FACEBOOK
En savoir plus
Share via
Copy link
Powered by Social Snap